L’antibiorésistance développée par des microorganismes pathogènes est une menace émergente pour la santé humaine car le nombre d’antibiotiques actifs contre les bactéries résistantes ou persistantes est rare. Les symbioses microbiennes constituent une importante source de molécules à potentiel antibiotique car les interactions inter-espèces qui y siègent sont dépendantes de composés bioactifs.

Nous avons une collection de > 500 souches bactériennes issues de lichens marins ayant un fort potentiel mais non exploitées pour la production d’antibiotiques. AMALIA développera et appliquera des approches innovantes à partir de ces souches pour :

  1. Identifier et éviter la redécouverte de composés connus ;
  2. Modifier et cultiver ces souches pour augmenter la production de métabolites ;
  3. Faciliter leur identification et les tests biologiques. L’objectif est de découvrir de nouveaux composés ultérieurement commercialisables comme antibiotiques contre des microorganismes résistants et persistants.
retombées et perspectives :
  • 2 emplois créés