Statut du projet : En recherche de financemement
Partenaires recherche : UMR Marseille, UMR Villefranche
Année de labelisation : 2021

APERO testera trois hypothèses principales, qui structurent la stratégie d’observation in situ :

  • (H1) La dynamique océanique à fine échelle contraint le flux d’export et le devenir du carbone dans la colonne d’eau.
  • (H2) Le flux du carbone organique exporté de la zone euphotique de surface est contrôlé par les régimes de production de surface et l’écosystème du réseau planctonique pélagique.
  • (H3) L’atténuation du flux de carbone organique est déterminée par les processus écologiques et métaboliques dans la zone mésopélagique (200 – 1000m)