Statut du projet : À lancer
Porteur du projet : Sas Hansen Marine Energies
Année de labelisation : 2023

Pour les parcs éoliens commerciaux, les éoliennes flottantes devront être conçues pour opérer durant 25 ou 30 ans sans qu’il soit nécessaire de les ramener à terre à intervalle régulier pour un carénage, une inspection ou une réparation de réservoir de ballast.

La méthode traditionnelle de ballastage est le remplissage en eau de mer ce qui suppose une protection contre la corrosion des réservoirs qui sont généralement en acier. Les systèmes actuels de protection mettent en œuvre des revêtements intérieurs époxy ou polyuréthane, des anodes sacrificielles en zinc ou aluminium ainsi que l’injection de produits chimiques anticorrosion et des biocides dans l’eau de mer. Ces procédés sont adaptés aux navires qui passent en carénage tous les 5 ans et dont les équipages peuvent vérifier très régulièrement l’état des réservoirs de ballast, ce qui n’est pas le cas des éoliennes. Ces procédés ne garantissent pas non plus la protection anticorrosion à long terme. Hansen Marine Energies propose d’utiliser de l’eau ultrapure pour le remplissage des ballasts des éoliennes flottantes, ce qui élimine toutes les sources de corrosion liées à l’eau de mer : sels, oxygène dissous, bactéries et micro-organismes et garantit l’absence de corrosion dans le réservoir de ballast pendant la durée de vie de l’éolienne. Cette eau ultrapure sera produite et stockée à bord par un navire spécialisé à partir de l’eau de mer puisée à une profondeur optimale.